Bienvenue sur le site internet de la commune du Gratteris.

Le boulodrome communal fait peau neuve!

Par décision du conseil municipal du 14 juin 2018, il a été décidé de rénover les structures bois du terrain de pétanque communal.
Celui-ci étant devenu très dangereux au niveau des rondins sapin existants délimitant le terrain étaient en état de décomposition, laissant apparaitre les tiges métalliques de fixation hors sol ce qui représentait un grand danger.
Ceux ci ont donc été remplacé par des poutres en chêne scellées directement sur semelle béton. La plate forme s'est vue également revêtie d'un nouveau sable propre.

Il est donc demandé à ce que ce lieu soit uniquement utilisé par les boulistes, les vélos et autres jeux ne sont pas autorisés sur la plate forme ensablée.
Veillez à ce que les enfants respectent cette demande, afin de préserver au mieux le terrain.

Un peu d'histoire...

Avant la Révolution, le bourg dépendait de deux abbayes, celles de Buillon et de Saint-Paul. Les habitants relèvent du Prince d’Orange. Lors de la guerre de Dix Ans, la population est décimée par la peste : ne survivent que 14 personnes !

En 1827, le captage de la source de Nods amène l’eau au centre du village : on y construit une fontaine et un abreuvoir en bois, remplacés par des constructions en pierre (lavoirs et fontaine) en 1840, auxquelles est ajouté un étage pour accueillir la mairie et la première école. Cette dernière, créée en 1844, a été vendue en 1978. Depuis, les enfants du Gratteris fréquentent l’école de Mamirolle.

D'où vient ce nom ?

Issu de la racine expressive kratt (devenu « gratte » aujourd’hui), terme désignant un mauvais terrain, un champ pierreux voire une ancienne grange, Le Gratteris tient son origine de la qualité de son sous-sol.

La petite commune a cependant changé de nom à maintes reprises : la Grange de Scay vers 1600, la Grange-du-serf au 18e siècle, les Granges du Gratteris en 1793 et enfin Le Gratteris depuis 1816.